Mobile Menu

Médecine du sport, parlons en !

A mon avis, on ne parle pas assez de sport de nos jours. Peut-être est-ce dû au fait que l’on néglige de plus en plus les activités sportives ? Ou bien que la sédentarité est devenue un phénomène de société ? Et pourtant, le sport est nécessaire pour la santé. D’où l’intérêt de recourir à la médecine du sport.

Médecine du sport, c’est quoi ?

Il s’agit d’une science apparue dans les années 1930. Mais avant cette année, les médecins comme Hippocrate encourageaient déjà ses concitoyens à faire de la marche. Pour l’éminent scientifique, la marche permettait de rester en bonne santé. Depuis il y a eu plusieurs disciplines crées autour de la médecine du sport dont la physiologie, la traumatologie du sport, la nutrition du sport ou encore l’exploration à l’effort.

La médecine du sport, pour qui ?

La médecine du sport, je pense qu’elle s’adresse à tous les types de sportifs. Et oui, même les sportifs du dimanche peuvent recourir à cette méthode. Cette discipline médicale convient aux sportifs de haut niveau d’entraînement. Ceux qui envisagent la reprise de leurs activités physiques peuvent aussi recourir à cette forme de médecine. La médecine du sport s’adresse aussi bien aux personnes bien portants qu’aux malades. Ici, le sport devient un médicament. Et des médecins du sport peuvent prescrire une activité précise à leurs patients.

Quand recourir à la médecine du sport ?

Le recours au sport sur ordonnance se fait généralement une fois que les gens sont touchés par une maladie. Ce qui est dommage, puisque je pense que le sport doit être pratiqué même quand on est en bonne santé. Il ne faut pas attendre de tomber malade pour voir un médecin du sport, car l’activité physique est vitale. Et même lorsqu’on avance dans l’âge, il ne faut pas cesser de pratiquer une activité sportive. Savez-vous que les seniors perdent en autonomie en arrêtant de faire du sport ? Il convient de noter ici que dans la médecine du sport, l’activité physique consiste à marcher une demi-heure par jour.

Mais au-delà de la thérapie, on peut aussi dire que le sport est une activité nécessaire pour l’Homme. C’est un bon moyen de rester en vie plus longtemps. Il faut donc faire du sport et ce même si l’on est touchée par une maladie incurable comme le cancer par exemple. Malheureusement, avec le développement des moyens modernes (ordinateurs, voitures, etc. …), la sédentarité a remplacé le sport. Et pourtant, pour rester en bonne santé, il ne faut que 30 minutes par jour. Le sport est un médicament qui nous aide à lutter contre beaucoup de maladies, à vivre plus longtemps, mais malheureusement, on n’a plus ce réflexe de « bouger ». Ce qui est dommage.

L’assurance maladie rembourse-t-elle la médecine du sport ?

En réponse à cette question, je réponds « non ». Il n’y a pas de remboursement possible pour ceux qui ont recours à cette forme de médecine. Et cela peut être un frein pour beaucoup de patients. Car l’encadrement de ceux qui ont adopté la médecine du sport est payant. Un kinésithérapeute par exemple, n’offrira pas de soins gratuits à un patient.

Bref, la médecine du sport a encore un long chemin à faire de nos jours. Tout comme le sport d’ailleurs. Combien d’entre nous restent assis sur leur fauteuil des heures sans se soucier de marcher ne serait que quelques minutes ? Tout cela pour dire, que la sédentarité est un fléau de société, et la seule manière de la combattre est notamment de recourir à une nouvelle forme de médecine comme la « médecine du sport ».